Defiez Quetzalcoatl et ses sbires
dans un jeu dynamique de rythme et d'esquive
 

Univers

Au coeur d'un temple aztèque oublié, le docteur Swift, archéologue passionnée, à par malheur brisé une statuette de Quetzalcoatl, et l'a relaché dans la nature. Le monstre étend maintenant son emprise maléfique sur les montagnes du Mexique. Le seul moyen de l’en empêcher? Danser pour l’apaiser. Enfilez fièrement votre armure magique pour aller lui livrer bataille. Esquivez ses projectiles pour l’atteindre, tout en gardant le rythme de la danse.

Contexte

Nous sommes en l'an 2058. Le docteur Swift Feather, passionnée d'archéologie, réalise des fouilles sur d'anciens sites Aztèques situés au Mexique. Alors que l'on pensait la plupart des temples découverts, elle tombe un jour sur un souterrain secret. Il renfermait un temple dédié à la divinité Quetzalcoatl, et l'archéologue y trouva une statuette dorée étincelante. Malheureusement, elle la brisa par mégarde, provoquant l'invocation de la véritable divinité serpent.

La scientifique recula devant l'impressionante créature, et se défendit avec la seule chose qu'elle trouva : Une armure et une arme d'or, auxquelles Swift s'était heurtée en reculant. En agitant l'arme, une onde magique en sortit, et blessa Quetzalcoatl, contraint de prendre la fuite. Mais le serpent à plumes était loin d'être hors d'état de nuire, et usait de son pouvoir pour corrompre des créatures et s'entourer de puissants sbires. La scientifique chercha donc de plus belle des indices dans le temple, afin de réparer son erreur.

C'est là qu'elle trouva la réponse à ses questions. L'arme qu'elle avait précedemment utilisé était faite des plumes de Quetzalcoatl. De la même manière que Quetzalcoatl corrompait la faune environnante, il était possible grâce à cette arme de calmer les créatures par l'intermédiaire d'une transe. En combinant les propriétés magiques de ses plumes avec des danses spécifiques capable de calmer la plus furieuse des divinités!

Graphisme

L'inspiration graphique principale est Aztèque. En terme de mythologie et de folklore, tout les noms sont tirés de divinités aztèques. Cependant, les designs d'equipement et d'ornementation peuvent aussi s'inspirer des cultures mayas et incas, partageant avec les aztèques des similitudes religieuses et culturelles, bien qu'ayant vécu plus au Sud.


La technique utilisée pour les graphismes en jeu est le pixel art, parce que le shoot them up est un genre de jeu ancien, mais aussi parce que cela correspond au style aztèque qui utilise des glyphes et sculptures aux motifs très marqués et carrés. J'ai choisi cette mythologie en particulier car elle reste assez peu exploitée par rapport, par exemple, aux mythologies nordiques, européennes ou asiatiques.

Musique

La musique est dans un style rétro 8-Bit pour aller avec les designs en pixel art. Les mélodies y sont plutôt marquées, et  dynamiques, pour pouvoir s'y retrouver dans les phases rythmiques.

 

Gameplay

Aztek Beats alterne des phases d'attaque rythmées, avec des phases défensives basées sur l'esquive. Le jeu se déroule en scrolling horizontal

Phase Defense

Il s'agit ici d'esquiver les projectiles ennemis.

Notre personnage se trouve à gauche de l'ecran et les ennemis proviennent de la droite. Nous progressons vers la droite, tout en esquivant des projectiles qui peuvent avoir des trajectoires variées en fonction des ennemis.

Notre jauge de vie se trouve en haut à gauche de l'écran.

Phase Attaque

La phase d'attaque succède à la phase de défense.

C'est ici que l'on pourra infliger des dégats aux ennemis. Notre personnage se fige alors au milieu de l'écran pendant qu'une partition apparaît.

Chaque ligne correspond à une touche spécifique, sur laquelle défilent des notes. Les presser dans le timing donné permettra de jouer la partition, et d'infliger des dégâts.

Code Couleur

Il est possible à tout moment de s'adapter à ses ennemis en changeant la couleur de nos plumes. l'efficacité de nos attaques dépend de la couleur de plume équipée et de celle de l'ennemi.

Par exemple, le jaune bat l'orange qui bat le rouge qui bat le violet qui bat le vert qui bat le jaune. On suit donc un cycle. A l'inverse, si on a par exemple une plume orange contre une jaune, nos attaques seront très peu efficaces.

Plus les couleurs sont éloignées dans le cercle chromatique, moins les attaques subiront de modifications de dégâts. Ainsi, le jaune et le violet, par exemple, n'ont pas d'incidences particulières l'un sur l'autre.

Craft

Une fois un boss vaincu, il laissera parfois derrière lui des matériaux qui nous serviront à fabriquer de nouvelles armes.

La première fonction de ces nouvelles armes est d'augmenter nos statistiques de défense et d'attaque.

Cependant, elles peuvent aussi posséder des propriétés spéciales propre à chaque arme, par exemple, une efficacité accrue contre certains type d'ennemis.

Posséder différentes arme nous permet donc de nous adapter en fonction des ennemis.

 

Personnages

Héros

Docteur Swift

Archéologue passionée, elle tente de réparer son erreur en combattant les monstres aztèques et Quetzalcoatl par ses propres moyens. Elle est pour cela équipée d'une armure magique faites de plumes de Quetzalcoatl pour charmer ses ennemis. Pour atteindre ses ennemis, elle est toujours accompagnée de son FlyBoard, un engin du futur lui permettant d'évoluer dans les airs.

Creatures

Ocelot Corrompu

Ocelot corrompu par l'influence de Quetzalcoatl. Il se déplace au niveau du sol. Ses projectiles sont violet et peuvent rebondir sur les parois.

Hoatzin

L'Hoatzin possède des plumes rouges. il se déplace dans les airs et lance des salves rapides de trois projectiles.

Boss

CihuaCoatl

Divinité serpent liée à la Terre.

Il s'agit du premier boss rencontré parmis les 4 acolytes invoqués par Quetzalcoatl.

Il creuse des galeries dans les parois du temple grâce à sa queue et son casque en forme de foreuse.

Comme les autres boss, il possède deux couleurs de plumes. Les siennes peuvent passer du bleu à l'orange.

TLALTECUHTLI

"Le monstre grenouille" en aztèque.

Ses plumes passent du vert au violet.

il envoie de nombreux projectiles de petite taille.

Ahuizotl

Connus pour noyer ses victimes dans des marécages grâce à sa queue en serre.

Il arbore des plumes rouges et jaunes.

Il faut prendre garde a ses projectiles qui vous entraineront vers le bas.

Chalchiu Totolin

Divinité de la pestilence, invoquée sous la forme d'un lama.

Ses projectiles peuvent être verts ou jaunes.

Attention car ses crachats sont empoisonnés et peuvent drainer la vie, même pendant la phase d'attaque.

QuetzalCoatl

Le grand méchant. Ses plumes irisées peuvent changer de couleur au cours du combat, et c'est l'unique ennemi pouvant changer de couleur à volonté. Il faudra executer une danse impecable pour en venir à bout.

Ses projectiles peuvent avoir des trajectoires variées selon les couleurs qu'arborent ses plumes. C'est aussi de lui que viennent les plumes de votre arme, et la raison pour laquelle elle possède ses propriétés magiques.

 

Marketing

Projet

Concurrence

Marché

 

Artworks

 

A propos

Lola Musslin

étudiante en Game Art à l'école IPESAA située à Montpellier.

Suite à une licence en biologie et une année en informatique, j'ai décidé de m'orienter vers un domaine qui me passione, Les jeux videos.

J'apprécie aussi bien le dessin traditionnel que le Digital painting, ou encore le pixel art.